Le Japon envisage d’acheter une île désignée comme hôte du site d’entraînement militaire américain

Le gouvernement envisage d’acheter une île du sud-ouest, considérée comme un site d’entraînement militaire américain candidat, d’ici à la fin du mois de mars de l’exercice budgétaire en cours, ont indiqué mercredi des sources gouvernementales.

Selon les sources, le gouvernement devrait acquérir l’île de Mageshima, dans la préfecture de Kagoshima, pour quelque 16 milliards de yens. L’île est un site candidat pour la relocalisation des opérations de pratique d’atterrissage de porte-avions (FCLP) pour les aéronefs transportés par des transporteurs américains, qui seront réalisées dans le cadre d’un plan de réalignement de l’armée américaine au Japon.

 

Un haut responsable du ministère de la Défense japonais a déclaré que le gouvernement “devra être en mesure de fournir une explication du prix d’achat au cours des délibérations parlementaires”.

D’une superficie totale d’environ 8 kilomètres carrés, l’île inhabitée est située à environ 12 kilomètres à l’ouest de l’île de Tanegashima.

En 2011, les gouvernements américain et japonais ont décidé d’envisager de transférer à Mageshima le site d’opérations FCLP d’Iwoto, également connu sous le nom d’Iwo Jima, une île du Pacifique appartenant à Tokyo. Cet accord est conforme à la décision de transférer des aéronefs basés sur des transporteurs américains de la base d’Atsugi, dans la préfecture de Kanagawa, à la base Iwakuni du corps des marines américains, dans la préfecture de Yamaguchi.

À la suite de cet accord, le gouvernement japonais a entamé des négociations avec le propriétaire de l’île, un promoteur immobilier basé à Tokyo. Les discussions se sont toutefois heurtées à des difficultés du fait de la différence de prix entre le prix suggéré par le gouvernement et le montant demandé par la firme.

Une fois que le gouvernement aura conclu un contrat de vente, le ministère envisage de commencer immédiatement à construire des installations pour les forces d’autodéfense de l’île. Les installations seront également accessibles aux forces américaines.

Tokyo a déjà prévu 596 millions de yens de dépenses liées à l’île, y compris celles liées aux études d’impact sur l’environnement, dans le projet de budget du gouvernement pour l’exercice 2019.

Le ministre de la Défense, Takeshi Iwaya, a déclaré lors d’une conférence de presse mardi que les installations pour les opérations FCLP “sont nécessaires le plus rapidement possible”.

“Nous allons continuer à travailler sans relâche à la préparation des installations permanentes”, a-t-il ajouté.

 

Lisez entièrement l’article:

https://www.japantimes.co.jp/news/2019/01/09/national/japan-plans-buy-island-slated-likely-host-u-s-military-training-site-end-march/#.XDZrj1xKiM9